Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> L'Irips >> Nos actions en partenariat >> Avec la Sonacotra
pixel vide
Avec la Sonacotra

Accompagner les travailleurs âgés isolés

Dans le cadre d'un contrat d'objectifs qui lie la Sonacotra et l'Etat (voir ci-contre), l’Irips participe à un projet pilote d’un an mené sur la résidence sociale Le Petit Barthélémy à Aix-en-Provence, où 60 % des personnes ont plus de soixante ans, une quinzaine étant même en situation de perte d’autonomie. Aucune réhabilitation n’est programmée dans les dix prochaines années, et le bâti pose des problèmes d’accessibilité.

Favoriser le maintien à domicile

L’objectif est donc de favoriser le maintien à domicile des résidents, en proposant une adaptation du bâti et un accompagnement à la vie quotidienne des personnes en perte d’autonomie, dans le respect de leur choix de vie, en améliorant l’accès et le recours aux services de droit commun.

L’Irips participe à l’état des lieux, notamment par l'identification des besoins des résidents, qui souffrent d’une mauvaise prise en charge sanitaire et d’un isolement social important. Cet état des lieux est réalisé avec d'autres partenaires locaux, dont le CLIC et le CCAS d'Aix-en-Provence, le service social de la CRAM et des professionnels de santé, et permet d'élaborer le projet d’accompagnement des personnes. 
pixel vide
pixel vide

La Sonacotra est un bailleur social qui gère, dans les Bouches-du-Rhône, 44 résidences sociales ou foyers de travailleurs migrants, soit 5 475 logements. Ils accueillent près de 95 % d’hommes isolés, âgés pour près de la moitié de plus de soixante ans. Majoritairement originaires du Maghreb, ils sont seuls en France, leur famille étant restée au pays.
A l’horizon 2008, la part des plus de 60 ans devrait atteindre les 65 % (soit 3 000 personnes). La Sonacotra a donc signé un contrat d’objectifs avec l’Etat, qui donne la priorité à une politique de maintien à domicile en favorisant l’accès au droit commun des résidents âgés et à une réflexion autour de l’adaptation du patrimoine existant.