Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Bien vieillir >> Alimentation et diabète >> Les principes généraux à respecter
pixel vide
Les principes généraux à respecter

En l’absence de surpoids, les rations caloriques seront « normales » : environ 35 à 40 kcalories par kilo et par jour pour un adulte. Le poids devra être surveillé régulièrement (une à deux fois par mois) afin de vérifier sa stabilisation : des variations même minimes (un kilogramme par an) entraînent à terme une prise de poids significative (10 kilogrammes en dix ans, etc.). Pour faciliter le quotidien du patient, toute la famille pourra adopter avec profit le même type d’alimentation, avec des bénéfices pour la santé de tous.

En cas de surpoids, votre médecin et/ou votre nutritionniste pourront utilement vous conseiller. Les régimes contraignants, déséquilibrés ou brutaux sont à éviter, au profit d’un rééquilibrage progressif de l’alimentation, sans interdits absolus, mais en surveillant au quotidien les apports alimentaires, surtout en ce qui concerne les glucides (sucres lents et rapides) et les lipides (graisses animales et végétales).

Les principales règles à respecter concernant l’alimentation de la personne diabétique sont les suivantes :
limiter la consommation de sucres rapides (desserts, bonbons, boissons sucrées, fruits) et toujours les associer aux autres familles d’aliments : cela permet d’éviter l’hyperglycémie et contribue au maintien d’un poids adapté ;
consommer des féculents en quantité suffisante afin de prévenir les crises d’hypoglycémie ;
consommer des aliments riches en fibres, qui limitent l’absorption des glucides et ont un effet bénéfique sur le taux de cholestérol ;
limiter la consommation de graisses saturées (beurre, fromage, viandes grasses, certaines graisses végétales dans les produits industriels), afin de réduire les risques cardio-vasculaires.
pixel vide
pixel vide

La glycémie mesure le taux de sucre dans le sang, dont les variations à la hausse comme à la baisse sont moins bien contrôlées par l’organisme en cas de diabète : les pics de glycémie (hyperglycémie) ainsi que les crises d’hypoglycémie doivent être évités autant que possible.
Une alimentation équilibrée permet d’éviter la sensation de faim en dehors des repas, qui incite au grignotage, perturbant le rythme alimentaire et poussant à la consommation d’aliments gras et sucrés.
Une alimentation trop abondante entraîne une dilatation de l’estomac, qui favorise l’apparition de la sensation de faim même lorsque les besoins de l’organisme sont couverts : c’est le cercle vicieux de la prise de poids.