Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Les problèmes des pieds >> S'occuper de ses pieds
pixel vide
S'occuper de ses pieds

Des chaussures adaptées

Les chaussures doivent être très confortables : on ne doit pas les sentir (mais elles ne doivent pas non plus être trop grandes). Elles doivent être assez larges pour que les orteils soient à l’aise et puissent bouger, assez longues pour que les orteils ne butent pas sur l’avant. La taille des pieds évoluant au cours de la vie, il faut bien vérifier sa pointure, à chaque pied car ils peuvent être différents. Il est conseillé de les choisir en fin d’après-midi, moment de la journée où les pieds sont le plus gonflés.

Les chaussures doivent être légères, et les semelles peu épaisses pour conserver une bonne sensibilité. Les chaussures en cuir ou en toile sont à privilégier pour une meilleure aération, qui réduit la transpiration et le risque de mycoses (champignons). Toujours porter des chaussettes, de préférence en fibres naturelles (coton), à l’intérieur des chaussures fermées. L’été, choisir des nu-pieds avec une semelle large, surtout au niveau du talon, pour éviter l’apparition de crevasses. Le choix des chaussures doit être adapté au type de marche (en ville, en randonnée, en jogging…). Il est nécessaire de porter différentes paires de chaussures (au moins deux) en alternance, pour reposer les pieds et aérer les chaussures.

Il ne doit pas y avoir de couture proéminente à l’intérieur. Le talon doit être limité à une hauteur de 3 centimètres (4 à 5 centimètres au maximum). Les chaussures à voûte plantaire intégrée sont inutiles et parfois dangereuses quand elles entrent en conflit avec la voûte plantaire de la personne qui les porte.

Une hygiène rigoureuse

Les pieds doivent être lavés soigneusement chaque jour, en insistant bien sur les zones situées entre les orteils. Ils doivent être minutieusement séchés, notamment entre les doigts de pied, au moyen d’une serviette ou d’un sèche-cheveux ; en présence d’une mycose, utilisez une serviette différente pour la zone touchée, afin d’éviter la contamination à d’autres parties du corps.

Les bains de pieds peuvent procurer un certain confort, mais ils ne doivent pas être trop longs (dix minutes maximum, sous peine de favoriser la déshydratation) ni trop chauds. Préférez les douches aux bains.

Hydratez régulièrement vos pieds avec une crème adaptée.

Couper les ongles des pieds pas trop courts et sans marquer de courbe (pour éviter les ongles incarnés), avec des ciseaux à bout arrondi pour ne pas vous blesser.

Examiner régulierèment ses pieds

Afin de détecter au plus vite l’apparition de cors, de durillons, de mycoses, de plaies, examinez soigneusement vos pieds au moins une fois par semaine (y compris entre les doigts de pied). Si des problèmes sont déjà apparus ou si vous êtes diabétique, l’examen doit être quotidien.

Si vous voyez mal, faites regarder vos pieds par vos proches, l’infirmier qui s’occupe de vous, votre médecin ou votre podologue.

La surveillance médicale

De façon générale, il est recommandé de montrer ses pieds une fois par an au moins à son médecin généraliste. N’hésitez pas à lui demander s’il oublie ou s’il manque de temps.

Les personnes souffrant de diabète doivent faire un test de sensibilité afin de dépister les atteintes nerveuses.

Dès l’apparition de douleurs, de déformations du pied, de cors ou de durillons, de plaies, consultez sans délai votre médecin généraliste et/ou un podologue.

Consultez un pédicure pour les petits maux des pieds, qui doivent être pris en charge par un spécialiste : des soins inadaptés réalisés par vous-même risquent d’entraîner des complications.

Faire travailler ses pieds

Pour maintenir vos pieds en « bon état de marche », il est recommandé de les solliciter au quotidien, en particulier par la marche, afin d’entretenir leur sensibilité et le travail des articulations, muscles et ligaments. Les recommandations quant à l’activité physique (une demi-heure minimum de marche quotidienne) permettent de les faire travailler et de leur conserver (et même d’améliorer) leur bon fonctionnement.

Des douleurs aux pieds doivent absolument être soulagées afin de ne pas freiner la pratique de la marche, indispensable pour le maintien de son autonomie.

Pour favoriser la conservation d’une bonne sensibilité, la marche sur des terrains variés est utile, ainsi que la marche pieds nus (sauf chez les personnes diabétiques, en raison des risques de blessures et de complications). L’on peut également faire rouler son pied sur une balle de tennis ou un rouleau à pâtisserie (en position debout ou assise), se (faire) masser les pieds, faire différents mouvements, étirements, etc. (en position assise).
pixel vide
pixel vide