Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Bien vieillir >> Que penser des "aliments santé" ? >> Les principales familles
pixel vide
Les principales familles

Nous mentionnons dans cette rubrique les effets sur la santé mis en avant par les spécialistes du marketing agro-alimentaire. Les arguments sur leur réelle utilité (ou leur éventuelle dangerosité) seront abordés dans la rubrique Que faut-il en penser ?

Les oméga-3

Il s’agit d’un type de matière grasse (lipides), appartenant comme les oméga-6 à la famille des acides gras poly-insaturés. Dans l’alimentation des pays développés occidentaux, ils sont moins présents que les oméga-6. Ils permettent de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires en agissant sur l’hypertension et le cholestérol sanguin.

Les phytostérols

Ce sont des stérols végétaux, non assimilés par l’organisme, et dont la molécule ressemble fortement à celle du cholestérol. L’assimilation du cholestérol apporté par l’alimentation est freinée en présence d’une quantité significative de phytostérols ; de plus, le foie utilise davantage de LDL-cholestérol sanguin, faisant baisser son taux, ce qui contribue à réduire les risques de maladies cardio-vasculaires.

Les fibres alimentaires (prébiotiques)

Il s’agit de composants non absorbés par l’organisme, qui fermentent sous l’effet des bactéries intestinales (inuline, oligofructose, etc.). L’action du processus et les produits de la fermentation contribuent aux effets bénéfiques sur la santé. Une action préventive sur le cancer du côlon est mise en avant.

Les probiotiques

Appelés également bactéries ou ferments, ce sont des suppléments alimentaires microbiens vivants, qui influencent favorablement l’hôte en améliorant son équilibre microbien intestinal (lactobacilles, etc.). Ils permettraient de compenser un déficit en lactase, de réduire le cholestérol sanguin, et de prévenir le cancer du côlon.

Les vitamines

On distingue les vitamines hydrosolubles (solubles dans l’eau : B1, B2, PP, B5, B6, B8, B9, B12, C) et les vitamines liposolubles (solubles dans les graisses : A, D, E, K). Elles ont de multiples effets sur l’organisme, selon leur type et leur nature.

Les sels minéraux

Ils jouent un rôle indispensable dans la fabrication et le fonctionnement des cellules et des substances qui s’y trouvent (hormones, enzymes…). Certains d’entre eux sont présents dans l’alimentation en quantités relativement importantes (sodium, calcium, phosphore, potassium, magnésium…) ; les autres, appelés oligo-éléments, sont à l’état de traces (fer, fluor, sélénium, zinc, cuivre, manganèse, iode…).
pixel vide
pixel vide

Les anti-oxydants sont les substances (vitamines C, E, bêta-carotène,et minéraux) qui agissent contre les « radicaux libres », produits lors de l’utilisation de l’oxygène par les tissus (phénomène d’oxydation). Elles jouent ainsi un rôle protecteur pour les membranes des cellules.
La commercialisation d’aliments enrichis en phytostérols reste à ce jour interdite au Canada.