Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Bien vieillir >> Qu'est-ce qu'une alimentation équilibrée ? >> Quand manger ?
pixel vide
Quand manger ?


Le rythme traditionnel des trois repas à heures régulières est tout à fait adapté à une alimentation équilibrée. Evitez de sauter un repas, cela fatigue inutilement et l’organisme a besoin de régularité pour mettre en place un bon rythme alimentaire. En outre, cela ne permet absolument pas de perdre du poids : vous risquez de vous « rattraper » sur les repas suivants, et votre corps emmagasinera d’autant plus qu’il a été privé des apports nécessaires.

Les sensations de faim et de satiété

Si vous manquez d’appétit et n’avez pas très envie de manger, faites un peu d’exercice : promenade, bricolage, courses, jardinage. Evitez la monotonie des repas : alternez les plats que vous appréciez et testez de nouvelles idées. Si la nourriture vous semble fade, assaisonnez-la avec des épices et des aromates qui lui donneront plus de goût sans aucun inconvénient pour la santé (à la différence du sel).

La sensation de satiété ne dépend pas seulement de la quantité d’aliments consommés, mais aussi de leur variété : aspect, consistance, goût. Il est important de prendre le temps pour manger, et de bien mâcher : si l’on mange trop vite, la sensation de satiété risque d’apparaître au moment où l’on aura déjà mangé plus que nécessaire.

A l’inverse, si vous êtes rapidement rassasié, enrichissez les plats que vous consommez (avec du fromage, du lait, des morceaux de jambon), et mangez en plus petites quantités mais plus souvent (collations le matin et l’après-midi).

Le petit déjeuner

Il est indispensable pour éviter à votre corps de subir une diète de plus de 12 heures (du dîner au repas de midi). On consomme des calories même en dormant, et il faut être en forme dans la matinée, pour favoriser la concentration, l’attention et la bonne humeur. Le petit déjeuner permet d’éviter le « coup de pompe » du milieu de matinée et limite le grignotage qui entraîne la prise de poids. Il permet d’assurer les apports nécessaires en sucres lents, protéines et calcium, qui seront mal compensés par les autres repas si l’on saute le petit déjeuner.

Il doit comprendre :
• une boisson, thé ou café ;
• un produit laitier, qui apporte du calcium, des protéines et des vitamines (A, D, groupe B) : yaourt, fromage blanc, lait, fromage ;
• un produit céréalier qui fournit les sucres lents : pain ou biscottes agrémentés d’un peu de beurre (vitamine A) et de confiture ou de miel ; céréales (attention cependant à la composition des céréales du commerce, qui peuvent être très sucrées et très grasses, avec de mauvaises graisses) ;
• un fruit frais (vitamine C et fibres), une compote ou un jus de fruit ; il peut être pris en collation dans la matinée si vous manquez d’appétit.

Si vous n’avez pas faim au réveil, commencez par un verre d’eau ou un jus de fruit, et prenez votre petit déjeuner quelque temps après.

Goûter et collations

Le goûter peut faire partie de votre rythme quotidien, si vous avez peu d’appétit à midi, ou bien suivre occasionnellement un déjeuner un peu léger. Il permet de moins manger le soir, et, s’il est bien composé, remplace avantageusement le grignotage de produits souvent bien trop sucrés et gras et à faible valeur nutritive.

Vous pouvez sans problème « grignoter » une fois en milieu de matinée et en milieu d’après-midi (collation), si vous avez une fringale ou si cela s’intègre dans votre rythme alimentaire. Evitez les aliments gras et sucrés et préférez un fruit, une compote, un yaourt, quelques fruits secs…

Le grignotage

Il est une des principales causes de la prise de poids : la quantité de calories absorbée peut être très importante sans que l’on s’en rende compte, et s’ajoute à celle des repas. Il perturbe également la sensation de faim. Il doit être évité autant que possible au profit d’un rythme alimentaire régulier qui peut comporter des collations.
pixel vide
pixel vide