Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Les mécanismes de la douleur >> Les douleurs psychogènes
pixel vide
Les douleurs psychogènes



Il s’agit de douleurs en rapport avec une problématique psychologique s’exprimant au travers du corps : angoisse, deuil, séparation, licenciement, retraite, traumatisme, abus sexuel…. On ne les confondra pas avec des douleurs existantes influencées par des facteurs psychologiques, phénomène courant, ni avec des douleurs dont la cause est inconnue et auxquelles on pourrait avoir tendance à associer des causes « psychologiques » plus ou moins vagues. Elles seront diagnostiquées par des signes précis : histoire du patient, éléments du discours, hypocondrie, névrose hystérique.

Elles ne doivent bien sûr pas être négligées, la souffrance – réelle – du patient devant être soulagée. En complément, une prise en charge psychologique (psychothérapie, psychanalyse) donnera éventuellement de bons résultats à terme, grâce à la prise de conscience des enjeux affectifs liés à l’histoire du patient. Une prise en charge purement médicamenteuse peut présenter certains risques, dans la mesure où ces douleurs peuvent représenter un certain « équilibre » de la vie du patient et de son entourage, permettant une forme de résolution de conflits inconscients.

pixel vide
pixel vide

Les céphalées (maux de tête) et les lombalgies (mal de dos) peuvent relever de cette catégorie (voir le dossier Migraine et maux de tête).
Les médicaments opiacés ne sont jamais prescrits pour les douleurs psychogènes.