Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> La douleur >> Les mécanismes de la douleur
pixel vide
Les mécanismes de la douleur


La douleur est un signal d’alerte qui prévient notre cerveau que quelque chose d’anormal se produit dans notre corps. Ce mécanisme permet, s’il s’agit d’agressions extérieures (choc, brûlure, coupure…), de protéger notre corps d’une atteinte plus grave, grâce à une réaction réflexe appropriée (mouvement de retrait, voire fuite).

Il a donc une grande utilité au niveau de l’individu comme de l’espèce. Ce mécanisme (dit nociceptif) de perception d’une atteinte corporelle n’est cependant pas le seul à engendrer une sensation douloureuse : peuvent entrer en jeu des dysfonctionnements du système nerveux (douleurs dites neuropathiques ou neurogènes) ou des problématiques psychologiques bien particulières (douleurs psychogènes). Enfin, on appelle idiopathiques les douleurs pour lesquelles aucune cause n’a été trouvée.
pixel vide
pixel vide
Les sous-rubriques
. Les douleurs nociceptives
. Les douleurs neurogènes
. Les douleurs psychogènes
pixel vide

Définition de la douleur par l'International Association for the Study of Pain (IASP) : « une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable liée à des lésions tissulaires réelles ou potentielles, ou décrite en des termes évoquant de telles lésions ».
La douleur chronique apparaît suite à la répétition de messages douloureux importants, entraînant la persistance de la douleur même si sa cause initiale a disparu. Une prise en charge précoce et efficace de la douleur permet d’éviter ce type de phénomène.
Les douleurs « idiopathiques » : on regroupe sous ce terme les douleurs pour lesquelles aucune cause n’a pu être déterminée. De nombreux cas de migraines en relèvent.