Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Le vieillissement pathologique >> L'algodystrophie
pixel vide
L'algodystrophie


Cette maladie est également appelée algoneuro­dystrophie, ou encore syndrome douloureux régional complexe (SDRC). Il s’agit d’une impotence douloureuse d’un membre, apparaissant après un traumatisme ou dans certains contextes pathologiques. Le terme évoque la notion de douleur (algo-) et de troubles trophiques (dystrophie), c’est-à-dire des modifications de l’aspect et de la couleur de la peau. Elle est associée à des troubles de la minéralisation des os. Il ne s’agit pas d’une affection rhumatismale touchant les articulations.

Le mécanisme d’apparition et de développement reste obscur : un dysfonctionnement neurologique et vasomoteur local entraîne des perturbations de la circulation du sang, ainsi que de la transmission et de la perception des signaux douloureux. Certaines formes de la maladie sont liées à un atteinte d’un nerf.

La maladie guérit spontanément en quelques mois, jusqu’à deux ans pour certaines localisations (pied). Des rechutes sont possibles sur d’autres localisations.

Les traitements sont d’efficacité variable. Le recours à un centre anti-douleur (voir notre dossier sur La douleur) permet une prise en charge multi-disciplinaire sur la durée, axée sur le soulagement des douleurs parfois violentes.

Mise à jour : août 2007.
pixel vide
pixel vide
Les sous-rubriques
. Localisations et évolution
. La prise en charge
pixel vide

Voir également le site de l’AFMASA (Association française des malades atteints du syndrome d’algodystrophie), membre de la Fédération des maladies orphelines (FMO).