Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Le zona >> L'évolution de la maladie
pixel vide
L'évolution de la maladie

Une réactivation du virus de la varicelle

Le zona est une maladie due à la réactivation du virus de la varicelle, qui est le même que celui du zona. La première exposition au virus se traduit par le déclenchement de la varicelle ; dans 90 % des cas, elle survient chez les enfants entre un et quatorze ans. Le virus s’introduit dans le système nerveux et parvient jusqu’aux ganglions nerveux sensitifs, où il reste toute la vie.

Le virus peut plus tard être réactivé, probablement suite à un affaiblissement ou à une altération du système immunitaire cellulaire, dus à une maladie ou à un traitement. Le zona apparaît alors dans la zone de la peau innervée par le ganglion où se trouve le virus (d’un seul côté du corps).

Douleurs et éruptions

Le zona se manifeste dans un premier temps par des sensations de brûlures et de douleurs dans la zone concernée, parfois accompagnées de frissons, de fièvre et de troubles digestifs. Survient ensuite une éruption, débutant par des plaques rouges apparaissant successivement le long d’un trajet nerveux ; elles sont rapidement recouvertes par des cloques (vésicules) qui se dessécheront ensuite pour former des croûtes jaune brunâtre. Celles-ci tomberont en 10 à 15 jours, laissant des cicatrices dépigmentées éventuellement définitives.

La zone de l’éruption est généralement douloureuse, avec des élancements et des sensations de brûlure, de cuisson, de constriction (resserrement). Les douleurs sont variables : peu intenses chez les personnes jeunes, elles peuvent être violentes chez les personnes âgées et persister après la fin de l’éruption.

Une guérison généralement rapide

La guérison se fait généralement spontanément en trois à quatre semaines. L’épisode de zona est généralement unique : les récidives sont rares.

Les formes graves surviennent chez les personnes dont le système immunitaire est fortement déprimé, comme les malades du sida : le zona peut se généraliser, avec des atteintes des poumons, des reins et de l’encéphale. Les douleurs sont alors constantes.
pixel vide
pixel vide