Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Les traitements >> L'hormonothérapie
pixel vide
L'hormonothérapie

Ce traitement est basé sur le caractère hormono-dépendant de la tumeur, et consiste à administrer des produits empêchant la sécrétion de testostérone, bloquant ainsi le développement du cancer de la prostate. Ils ont généralement une action limitée dans le temps, jusqu'à l'apparition d'une hormono-résistance entraînant la reprise de l'évolution du cancer, révélée par une augmentation du taux de PSA. Le délai en est variable, de quelques mois à plusieurs années. Le traitement hormonal devra alors être modifié ou remplacé par une chimiothérapie.

Associée à la radiothérapie, elle s’adresse souvent aux patients dont le cancer continue de s'étendre ou réapparaît après un traitement chirurgical. Dans ce cas, elle est généralement administrée à vie, éventuellement de manière intermittente pour réduire l’intensité et la fréquence des effets secondaires. Lorsqu’elle est associée à un autre traitement, elle est administrée temporairement.

Les effets secondaires

Le traitement hormonal entraîne des effets secondaires d'intensité variable. L'apparition progressive d'une baisse du désir sexuel et l’impuissance sont fréquentes. Des troubles de l'humeur, des bouffées de chaleur et une gynécomastie (développement de la poitrine) douloureuse sont également possibles. Apparaît parfois une diminution de la densité osseuse (ostéoporose), entraînant une augmentation du risque de fracture.
pixel vide
pixel vide