Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Les traitements >> La chirurgie
pixel vide
La chirurgie

L’ablation totale de la prostate est une opération bien maîtrisée mais lourde (3 à 4 heures). Pour cette raison, elle ne sera généralement pas proposée après 70 ans ou en cas de problèmes de santé, mais plutôt pour les patients jeunes, dont l’espérance de vie est importante, à condition qu’ils acceptent les risques de l’opération (impuissance, incontinence temporaire), qui peuvent cependant s’améliorer jusqu’à deux ans après l’opération. L’intervention peut se faire par voie abdominale, par voie périnéale, ou éventuellement par cœlioscopie.

Les effets secondaires

Ils sont potentiellement lourds, et justifient la participation éclairée du patient au choix du traitement.

L’opération provoque l’absence d’éjaculation et une stérilité définitive. En raison de la proximité avec la prostate des nerfs de l’érection et des vaisseaux sanguins concernés, l’opération entraîne fréquemment l’impuissance : ils doivent parfois être enlevés car touchés par la tumeur ou peuvent être atteints accidentellement lors de l’opération. Les médicaments récents ainsi que les injections intra-caverneuses permettent actuellement de maintenir malgré tout une vie sexuelle.

Moins fréquemment, l’opération risque également de provoquer une incontinence urinaire, qui peut être maîtrisée à terme grâce à une rééducation périnéale.
pixel vide
pixel vide