Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Le cancer de la prostate >> Facteurs de risque et prévention
pixel vide
Facteurs de risque et prévention

Les facteurs de risque

Le principal facteur de risque est l’âge. Presque tous les hommes très âgés souffriraient d’un cancer de ce type, mais son évolution très lente ou sa stabilisation rendent alors inutile un traitement.

L’origine ethnique semble jouer un rôle : le cancer de la prostate est plus fréquent chez les hommes de race noire, et moins fréquent chez les Asiatiques. Les statistiques montrent cependant que le contexte socio-culturel (notamment le type d’alimentation) joue un rôle non négligeable : la fréquence de la maladie augmente par exemple chez les Asiatiques vivant aux Etats-Unis.

Les facteurs alimentaires joueraient un rôle important : alimentation riche en graisses saturées ; consommation élevée de calcium (produits laitiers) ; consommation insuffisante de fruits et légumes.

Le surpoids et l’obésité, ainsi que l’inactivité physique, sont également des facteurs de risque.

Des études récentes évoquent un lien entre les maladies des gencives et la fréquence du cancer de la prostate, en raison de l’augmentation du taux d’une protéine particulière. Ce lien inattendu souligne la nécessité d’une prise en charge globale des problèmes de santé, y compris au niveau dentaire (une visite annuelle de contrôle chez le dentiste s’impose).

La prévention

On privilégiera une alimentation limitant la quantité de graisses, en particulier les graisses animales (viande rouge, beurre, crème, fromages), et privilégiant les graisses végétales (olive, tournesol, colza) et celles contenues dans les poissons gras.

On évoque également les effets protecteurs du soja, des flavonoïdes (fruits et légumes variés, à consommer également crus et non pelés, notamment tomate et pamplemousse, thé, cacao), des oméga 3 (poisson), de la vitamine E (huiles végétales, noix, germe de blé, légumes verts et salades).
pixel vide
pixel vide