Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Le glaucome >> Les formes de la maladie
pixel vide
Les formes de la maladie

La forme la plus répandue (plus de 80 % des cas) est le « glaucome chronique », maladie chronique touchant généralement les deux yeux et ne présentant pas de symptômes ; en l’absence de traitement, elle peut conduire à la cécité. Le « glaucome aigu » apparaît brutalement, généralement sur un seul œil, et constitue une urgence médicale.

Le glaucome chronique

Appelé également « glaucome à angle ouvert » (d’après l’aspect de l’angle entre l’iris et la cornée), il est causé par deux facteurs :

• un facteur tensionnel : les liquides présents à l’intérieur de l’œil dans le corps vitré sont normalement évacués naturellement grâce à un filtre (trabéculum). Lorsque cette évacuation est insuffisante, en raison de l’obstruction de ce filtre, la pression de l’œil augmente (hypertonie oculaire). Elle peut se répercuter sur le nerf optique, qui est comprimé et dont les fibres optiques vont être lésées. On notera qu’il existe une forme de glaucome dans lequel ce facteur est absent, et qu’à l’inverse de nombreuses personnes présentent une hypertonie oculaire sans développer de glaucome ; dans ce dernier cas, une surveillance régulière est cependant indispensable.

• un facteur vasculaire : différentes anomalies vasculaires vont entraîner une mauvaise irrigation des fibres nerveuses qui forment le nerf optique.

La fonction des fibres optiques, qui est de véhiculer l’image perçue jusqu’au cerveau, n’est alors plus assurée normalement. Au début de la maladie, quelques zones du champ visuel sont atteintes, sans que le patient s’en rende compte, en raison des mécanismes de compensation mis en place par le cerveau. Il n’y a généralement pas de sensation douloureuse, parfois une simple « pesanteur » oculaire. La maladie, si elle n’est pas prise en charge, provoque des lésions de plus en plus importantes, qui peuvent altérer la vision de manière irréversible en rétrécissant progressivement le champ visuel, jusqu’à la cécité totale.

Le glaucome aigu

Appelé également « glaucome à angle fermé », il entraîne une élévation brutale de la pression de l’œil, qui peut entraîner la cécité en quelques heures. Une consultation en urgence chez l’ophtalmologiste est donc indispensable en cas d’apparition d’une douleur oculaire sourde et persistante, de nausées et de troubles de la vision.
pixel vide
pixel vide