Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Paupières et larmes >> Les conjonctivites
pixel vide
Les conjonctivites

Il s’agit d’inflammations de la conjonctive, membrane transparente qui tapisse l’intérieur des paupières et une partie du globe oculaire. Elles se manifestent par une rougeur de l’œil, par des démangeaisons (sensation de grain de sable dans l’œil), et par l’apparition de secrétions qui rendent parfois difficile l’ouverture de l’œil le matin au réveil ; les paupières sont parfois très gonflées. Dans les rares cas de douleurs ou de troubles visuels, consultez votre médecin traitant ou votre ophtalmologiste.

Des causes variées

Assez fréquentes, elles sont dues à des infections bactériennes ou virales (celles-ci étant les plus fréquentes chez l’adulte et les plus contagieuses, avec fatigue et fièvre), parfois à une allergie (auquel cas les deux yeux sont touchés d’emblée, avec les signes classiques de l’allergie : écoulement nasal, éternuements…).

Elles sont parfois dues à une irritation, liée à certaines substances ou situations, notamment lors de l’exposition aux courants d’air :
• pollution, substances chimiques, fumée, tabac ;
• poussières ;
• contact avec une eau de piscine trop chlorée ;
• exposition au soleil sans protection suffisante (lunettes de soleil très efficaces), en particulier à la montagne : des lésions sérieuses peuvent affecter l’œil, associées à des douleurs vives et à une vue voilée (ophtalmie des neiges) ;
• port de lentilles de contact, qui peuvent être responsables de conjonctivites à la fois irritatives et infectieuses (voir la rubrique sur Les lentilles de contact).

Collyres… et hygiène rigoureuse !

Les conjonctivites disparaissent généralement en quelques jours grâce à l’utilisation de collyres et au respect d’une hygiène stricte. Un collyre antiseptique sera initialement proposé, afin de traiter une conjonctivite bactérienne. Les collyres à base de corticoïdes ne devront être appliqués que sur prescription médicale, en raison des risques qu’ils comportent en présence de certaines lésions.

Dans le cas de l’ophtalmie des neiges (exposition au soleil en montagne), le repos dans l’obscurité complète sera nécessaire, accompagné de l’application de collyres antiseptiques (mais non anesthésiques pour ne pas empêcher la cicatrisation), et de la prise de somnifères et de médicaments contre la douleur.

Les conjonctivites nécessitent un certain nombre de précautions pour éviter la contagion à l’autre œil ou à d’autres personnes :
• ne pas se frotter l’œil ;
• se laver fréquemment les mains, notamment après chaque contact avec l’œil malade ;
• utiliser un flacon de collyre différent pour chaque œil ;
• ne pas utiliser un ancien collyre qui pourrait avoir été contaminé.
pixel vide
pixel vide