Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> La migraine >> Les traitements de crise
pixel vide
Les traitements de crise

Lors du déclenchement d’une crise de migraine, il est recommandé de la traiter le plus rapidement possible, afin de soulager la douleur et les symptômes associés. Des gestes simples peuvent parfois suffire. Les médicaments courants, dits non spécifiques (antalgiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens) peuvent être efficaces dans certains cas, et si le dosage est adapté ; dans d’autres cas, le recours à des médicaments plus efficaces sera nécessaire.

Une efficacité variable

Certains facteurs peuvent réduire l’efficacité des traitements : la dépression, la tension artérielle, l’abus de médicaments, un traumatisme crânien ancien, l’épilepsie, une hémorragie cérébrale.

La Haute Autorité de la Santé (HAS, anciennement ANAES) a défini les critères d’évaluation de l’efficacité d’un traitement de crise :
• êtes-vous soulagé(e) de manière significative deux heures après la crise ?
• le médicament est-il bien toléré ?
• utilisez-vous une seule prise du médicament ?
• la prise de ce médicament vous permet-elle une reprise normale et rapide de vos activités sociales, familiales ou professionnelles ?

Si les quatre réponses sont positives, le traitement ne doit pas être modifié. Dans le cas contraire, une prise en charge médicale spécifique est conseillée : adaptation du traitement de crise et/ou mise en place d’un traitement de fond.
pixel vide
pixel vide
Les sous-rubriques
. Les mesures simples
. Les traitements non spécifiques
. Les traitements spécifiques
pixel vide

Pour faciliter la prise des traitements contre la migraine, souvent accompagnée de nausées et de vomissements, de nouvelles formes d’administration des médicaments sont utilisées : comprimé « oro-dispersible » (ne nécessitant pas d’eau) ; spray nasal ; suppositoire ; injection.