Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> La migraine >> Les symptômes
pixel vide
Les symptômes

La crise est parfois précédée de symptômes « prémonitoires », qui permettent au patient de savoir qu’une crise est sur le point de survenir. Les douleurs sont fréquemment associées à des nausées et des vomissements ; dans les formes dites ophtalmiques ou « avec aura », plus rares (un cas sur 8), différents symptômes, notamment visuels, apparaissent généralement avant les douleurs.

Les symptômes prémonitoires

Les personnes souffrant de migraines repèrent fréquemment des signes annonciateurs des crises. Ceux-ci varient selon les individus, et peuvent être très divers : fatigue, intolérance au bruit (phonophobie), bâillements, malaise général, problèmes de concentration, dépression, faim intense, hyperactivité physique, irritabilité, nausées, troubles du sommeil, impression de stress, raideur de la nuque…

Les symptômes de la crise

La crise de migraine débute généralement au réveil ou en fin de nuit. La douleur touche un seul côté de la tête, est localisée à proximité de l’œil et peut s’étendre à tout le crâne ; elle est dite pulsatile, c’est-à-dire rythmée par les battements du cœur. L’intensité de la douleur est modérée ou sévère, et est aggravée par les efforts physiques. Souvent, le patient ne supporte pas la lumière (photophobie) le bruit (phonophobie), ou encore les odeurs fortes. La vue peut être brouillée, des sensations de vertige ou d’instabilité peuvent être ressenties, ainsi qu’un engourdissement d’un côté du visage.

Pour obtenir un peu de soulagement, le patient a tendance à rechercher le repos dans l’obscurité et le silence.

Nausées et vomissements

A la douleur sont fréquemment associés des nausées (dans 90 % des cas) et des vomissements (dans 70 % des cas), qui rendent difficile la prise de traitements : le patient ne peut parfois même pas avaler quelques gorgées d’eau. Si le traitement a pu être pris, les éventuels vomissements ne permettent pas de savoir ce qui a réellement été absorbé : le patient peut être tenté de renouveler la prise, s’exposant à un risque d’abus médicamenteux.

Il est donc recommandé de traiter les nausées en tant que telles, grâce à des médicaments appelés anti-émétiques, d’une bonne efficacité et provoquant peu d’effets secondaires. Certains se présentent sous forme de comprimés à faire fondre sous la langue, facilitant leur prise.

La migraine « avec aura »

Dans cette forme, les douleurs sont souvent plus courtes (six à huit heures) et sont précédées de symptômes visuels et/ou neurologiques ; ceux-ci s’installent progressivement (en 5 à 20 minutes), et durent de 15 minutes à une heure, avant de disparaître totalement. Si plusieurs troubles se manifestent, ils surviennent les uns après les autres.

Les principaux symptômes sont les suivants :
• des troubles visuels du côté où apparaitra la migraine : point lumineux qui s'étale en tache d'huile puis flou visuel plus ou moins prononcé, hallucinations visuelles plus ou moins élaborées (taches, lignes brisées, troubles de la perception visuelle), déficits visuels (zones aveugles) ;
• des difficultés d’élocution ;
• des fourmillements dans un bras, l’engourdissement ou même la paralysie d’un membre ;
• des troubles sensoriels (odorat, goût) ;
• plus rarement, troubles psychiques : ralentissement des idées, confusion, excitation, sentiment d’étrangeté.

Chez les personnes âgées ayant souffert de migraines de ce type, il peut arriver que les symptômes apparaissent sans être suivis d’une crise douloureuse.
pixel vide
pixel vide

Une migraine qui ne s’arrête pas (au bout de 3 jours) et qui ne répond pas aux traitements habituels peut être due à une intoxication médicamenteuse (comme certains maux de tête). Consultez votre médecin traitant.
Les migraines avec aura, anciennement dites ophtalmiques (bien que sans rapport avec les yeux), sont souvent très impressionnantes et inquiètent beaucoup de personnes qui en souffrent. Il ne s’agit pourtant que d’une variante de la « vraie » migraine (en opposition aux maux de tête ou céphalées), sans caractère de gravité ; les symptômes disparaissent après les crises.
De réels problèmes oculaires peuvent parfois provoquer des symptômes similaires à ceux de la migraine (problèmes de convergence, forte myopie) et pourront être détectés lors d’une consultation chez l’ophtalmologiste.