Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Les différents types de céphalées >> Autres types de céphalées
pixel vide
Autres types de céphalées

Elles peuvent être la conséquence de différentes maladies :
• les sinusites : les douleurs peuvent être très violentes et sont localisées au dessus des yeux, derrière les joues, dans les mâchoires ou les dents. Consultez bien sûr votre médecin pour le traitement de la sinusite, qui peut devenir chronique. Buvez beaucoup et faites des inhalations pour soulager les symptômes.
• les abcès dentaires ;
• les douleurs ophtalmiques (troubles de la vue) ;
• certaines tumeurs cérébrales ;
• un accident vasculaire cérébral.

Les gros consommateurs de café peuvent subir des céphalées en réaction à un arrêt brutal de l’absorption de caféine : elles se manifestent par une douleur pulsatile qui s’arrête si l’on prend une tasse de café. Pour éviter ces manifestations, réduisez progressivement la consommation de caféine au lieu de la stopper brutalement.

L’excès de médicaments antalgiques (doses trop fortes ou sur une durée prolongée) peut également provoquer des céphalées dites « rebond », le cerveau s’habituant à ces substances. Rappelons qu’il peut également provoquer des céphalées chroniques (voir ci-dessus).

Certaines céphalées sont dues à une simple compression du crâne, par un bandeau par exemple. D’autres sont dues au froid, parfois à la consommation de crème glacée. On rencontre également des céphalées dues à l’effort, notamment au froid ou en altitude ; à la toux ; à l’activité sexuelle.
pixel vide
pixel vide