Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Les différents types de céphalées >> Les algies vasculaires de la face
pixel vide
Les algies vasculaires de la face

Ce type de céphalée, assez rare, apparaît généralement entre 20 et 30 ans et touche majoritairement les hommes, notamment les gros fumeurs. La forme la plus fréquente est la forme épisodique, avec des périodes de crise de 2 semaines à 3 mois séparées par des intervalles de plus de 15 jours ; la forme chronique représente 10 % des cas.

Les crises surviennent brutalement, souvent en première partie de nuit ou à horaires réguliers, avec une périodicité variant d’un jour sur deux à 8 fois par jour. La douleur est violente, parfois extrême, d’un seul côté du visage, localisée au niveau des orbites et/ou des tempes, et dure de 15 minutes à 3 heures.

Du même côté du visage peuvent se manifester d’autres symptômes : rougeur conjonctivale ; larmoiement ; congestion nasale ; écoulement nasal ; hypersudation faciale ; myosis (diminution du diamètre de la pupille) ; ptosis (chute de la paupière supérieure) ; œdème de la paupière.

Cette maladie est relativement peu connue, souvent diagnostiquée tardivement, malgré l’existence de traitements de crise ou de fond. L’alcool étant un facteur déclenchant, il doit être évité autant que possible. Le traitement de crise fait appel aux triptans, comme dans le cas des migraines « vraies » (voir la rubrique Les traitements de crise de la migraine), ou encore à l’oxygénothérapie.
pixel vide
pixel vide

Voir le site de l’AFCAVF (Association française contre l’algie vasculaire de la face) :
http://www.afcavf.fr/p-accueil.html