Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Les différents types de céphalées >> Les névralgies faciales
pixel vide
Les névralgies faciales

Elles se manifestent par des douleurs et des troubles de la sensibilité d’un seul côté du visage. Elles sont dues à une irritation d’un nerf crânien, souvent le nerf trijumeau, dont les 3 branches concernent la mâchoire supérieure (la plus fréquemment atteinte), la mâchoire inférieure et la région des yeux.

On distingue deux types de névralgies :

les névralgies dites essentielles : dans plus de la moitié des cas, aucune cause particulière n’est identifiable ; une compression du nerf en est souvent la cause, mais ne peut être repérée par les examens. Cette forme touche généralement l’adulte après 50 ans, notamment la femme âgée, et occasionne de très violentes douleurs (décharges électriques), apparaissant par crises de quelques secondes à quelques minutes. Celles-ci se déclenchent parfois spontanément, mais plus fréquemment suite à un mouvement (mastication, rire, parole) ou au contact d’une zone très localisée du visage (dite zone gâchette). Le retentissement sur la vie quotidienne peut être important, les patients ayant bien sûr tendance à éviter ces comportements déclencheurs (attitude figée, réduction de l’alimentation). Les périodes entre les crises, plus ou moins longues, sont exemptes de toute douleur et de tout autre symptôme. Le traitement de la douleur se fait grâce à des antiépileptiques (carbamazépine), éventuellement associés à un antidépresseur ou un neuroleptique ; en cas d’échec, un traitement chirurgical peut parfois être envisagé.

les névralgies symptomatiques, dues à une maladie : affections touchant la zone bucco-dentaire, notamment l’arthrose et les infections ; diabète ; sclérose en plaques ; zona ; malformations des vaisseaux sur le parcours du nerf trijumeau. Les douleurs sont continues, ainsi que des troubles de la sensibilité et de la motricité du visage. Le traitement de la maladie associée est à même de faire disparaître la névralgie.
pixel vide
pixel vide