Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Les causes des déficiences auditives >> Les surdités de transmission
pixel vide
Les surdités de transmission

Elles traduisent une atteinte de l’oreille moyenne (tympan et osselets) ou une obstruction du canal auditif externe.

Les bouchons de cérumen

Ils sont une cause assez fréquente de baisse de l’audition, ce qui justifie un examen régulier des oreilles par le médecin généraliste. Rappelons que le cérumen, sorte de cire jaune secrétée dans le conduit auditif, a un rôle protecteur vis-à-vis des agressions venues de l’extérieur (poussières, insectes, etc.). Le soi-disant nettoyage à l’aide de cotons-tiges a pour effet de repousser le cérumen au fond de l’oreille et de favoriser l’apparition de bouchons (il peut également agresser le tympan). Le nettoyage au savon de l’entrée de l’oreille est suffisant au quotidien, complété occasionnellement par l’utilisation d’un spray adapté. Le port d’un appareil peut également favoriser l’apparition de bouchons.

Les otites

Elles peuvent entraîner des atteintes transitoires de l’audition. Si elles se répètent ou deviennent chroniques, le tympan peut être atteint, ainsi que les osselets. Dans certains cas, le recours à la chirurgie est possible. Les otites des enfants mais aussi des personnes âgées doivent donc être prises très au sérieux et convenablement soignées, afin d’éviter des complications pouvant entraîner des surdités importantes.

Les baisses, même importantes, de l’audition chez les enfants sont difficiles à repérer en raison de leur âge, mais ont de sérieuses conséquences sur l’apprentissage du langage et la scolarité.

L’otospongiose

C’est une maladie à composante héréditaire qui se déclenche chez des sujets plutôt jeunes, à partir de l’adolescence, et touche particulièrement les femmes. Elle se manifeste par la formation d’une masse osseuse spongieuse qui entrave le fonctionnement de la chaîne des osselets (oreille moyenne). Elle entraîne une surdité progressive de transmission, unilatérale ou bilatérale, qui est opérable lorsque la perte auditive atteint 35 à 40 dB. Elle peut évoluer en surdité mixte (atteinte de la conduction osseuse). Elle est fréquemment associée à des acouphènes, parfois à des vertiges.
pixel vide
pixel vide

Un traumatisme de l’oreille ou du crâne peut déplacer ou fracturer les osselets. Une intervention chirurgicale peut tenter de rétablir leur fonctionnement.