Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Bien vieillir >> La prévention des chutes >> Les mesures de prévention
pixel vide
Les mesures de prévention

De nombreuses chutes pourraient être évitées grâce à des règles élémentaires de prudence, trop souvent négligées malgré l’expérience et la sagesse que nous sommes tous censés accumuler au cours de notre existence…

Ne pas prendre de risques inutiles, ne pas présumer de ses forces, se faire aider, regarder où l’on met les pieds, se concentrer sur ses mouvements, ne pas faire plusieurs choses à la fois, la liste est longue et banale. Il ne reste plus qu’à appliquer au quotidien ces règles de bon sens, plus convaincantes peut-être lorsque l’on a conscience des dangers encourus (voir l’introduction de cette rubrique).

Cette rubrique détaillera des aspects plus spécifiques de la prévention des chutes, de l’hygiène de vie (en particulier l’alimentation et l’activité physique) à l’aménagement du domicile, qui peut se révéler plein d’embûches si l’on n’y prend pas garde…
pixel vide
Les sous-rubriques
. Bon pied, bon œil…
. Bien manger pour bien marcher
. Bouger pour un corps en bon état de marche
. Un logement sécurisé
. Les aménagements publics
pixel vide

L‘hygiène de vie

Une bonne hygiène de vie, qui a des répercussions sur l’ensemble des activités physiques et intellectuelles, est un élément important de la prévention des chutes. Nous examinerons plus loin le rôle de l’alimentation et de l’activité physique.

L’équilibre psychologique et intellectuel joue un grand rôle. Les activités « intellectuelles » et de stimulation de la mémoire entretiennent et développent les capacités d’attention et d’anticipation. Entretenez les contacts relationnels avec la famille, les amis, les voisins, les connaissances faites dans les clubs et associations.

Pensez également à bien dormir, la fatigue favorisant bien sûr les pertes d’équilibre : l’activité physique permet d’améliorer le sommeil et de limiter le recours aux médicaments, qui entraînent souvent un « cercle vicieux » du mauvais sommeil. La consommation d’alcool doit être très limitée.

Les risques médicamenteux

Parlez régulièrement à votre médecin et votre pharmacien des médicaments que vous prenez, car certains provoquent des troubles de l’équilibre ou une baisse de la vigilance (antidépresseurs, tranquillisants).

Si vous ne vous souvenez plus si vous avez pris un médicament, il vaut mieux, en général, risquer de sauter une prise que de le prendre deux fois. Demandez cependant conseil à votre pharmacien ou à votre médecin. Une technique éprouvée pour éviter les oublis consiste à mettre chaque matin dans une boîte les médicaments à prendre dans la journée. Par ailleurs, ne prenez jamais un médicament qui vous a été conseillé sans demander l’avis de votre médecin.
pixel vide

N’hésitez pas à demander de l’aide
Par crainte de déranger, on hésite parfois à demander de l’aide aux voisins, à la famille, aux proches. Pour éviter des désagréments plus graves, faites-vous aider pour les courses, le petit bricolage, tout ce qui peut présenter des risques.
Laissez un double de vos clés au gardien d’immeuble, à un voisin ou un membre de votre famille afin qu’il puisse intervenir en cas de problème.