Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Bien vieillir >> La prévention des chutes >> Les mécanismes de l'équilibre
pixel vide
Les mécanismes de l'équilibre

La chute résulte habituellement d’une cause mécanique, associée à une mauvaise réaction en termes d’équilibre. L’équilibre est une fonction complexe, résultant de multiples facteurs, et qui se modifie avec l’âge. Les troubles de l'équilibre sont fréquents chez la personne âgée, et sont responsables des chutes dans plus de 30 % des cas.

Le maintien de la position debout met en œuvre des mécanismes complexes :

• recueil et transmission au cerveau des informations sur les variations de la position du corps, grâce au système vestibulaire de l’oreille interne, au système locomoteur et au système sensoriel ;
• traitement de ces informations par le cerveau, de manière à ce qu’il envoie si nécessaire des ordres pertinents au système locomoteur ;
• réalisation des ordres du cerveau par le système locomoteur, afin de rétablir l’équilibre du corps.

La variété de ces mécanismes permet la mise en œuvre d’un phénomène de compensation, qui suffit parfois à pallier un problème d’équilibre. Ceci justifie la tendance actuelle à éviter des traitements médicamenteux trop lourds qui peuvent empêcher le phénomène de compensation de se mettre en place.
pixel vide
pixel vide
Les sous-rubriques
. Le système vestibulaire de l’oreille interne
. Le système locomoteur
. Le système sensoriel
. Le système nerveux et l’intelligence
. Les conséquences de l’alitement
pixel vide

Testez votre équilibre
En prenant les précautions nécessaires (présence d’un tiers, proximité d’un meuble pour se soutenir), vous pouvez pratiquer le petit test suivant pour évaluer votre équilibre : tenez-vous debout sur un seul pied pendant 5 secondes, puis sur l’autre pied.