Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> Vivre en institution >> Les différents types d'institutions
pixel vide
Les différents types d'institutions

Rappelons qu’à la frontière entre maison et institution, la prise en charge temporaire permet de soulager l’aidant durant une période difficile, puis de préparer l’entrée en institution. Pas de soins médicaux, mais des activités sollicitant la communication, la créativité et la vie intellectuelle, et aidant le patient à maintenir son estime de soi.

Des professionnels de la dépendance psychique

Pour une prise en charge durable des patients présentant une détérioration intellectuelle, il est indispensable de choisir des établissements spécialistes de la maladie d’Alzheimer, après des prises de contact permettant de vérifier la qualité du cadre de vie, de l’encadrement et de la communication avec les familles. Les établissements accueillant des personnes âgées en perte d’autonomie physique et/ou psychique sont regroupés sous l’appellation EHPAD (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), anciennement MAPAD (Maison d’accueil pour personnes âgées dépendantes).

Ces lieux de vie, appelés « unités de vie Alzheimer » doivent satisfaire à des critères précis : admission des résidents, adaptation architecturale, qualification du personnel, participation des familles, projet de vie et de soins spécifiques. Ils sont situés dans un établissement (hôpital, maison de retraite…) ou constituant des « petites unités de vie » autonomes. Parmi celles-ci, on peut citer les Maisons d’accueil rurales pour personnes âgées (MARPA), implantées en milieu rural, et permettant d’accueillir des personnes dépendantes ou valides, dans des conditions les plus proches possibles de leur mode de vie habituel ; et les Centres d’animation naturelle tirée d’occupations utiles (Cantou), spécialisés dans la maladie d’Alzheimer.

Il existe enfin des possibilités d’accueil familial thérapeutique : le patient est hébergé dans une famille autre que la sienne, dans le cadre d’un projet thérapeutique défini par une équipe de soins ; les familles d’accueil sont recrutées et rémunérées par un établissement public hospitalier.

Retour au plan
pixel vide
pixel vide