Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Comprendre le vieillissement >> L'audition >> La prise en charge
pixel vide
La prise en charge

Un Français sur deux ne fait jamais contrôler son audition (et 57 % des plus de 60 ans – source Sofres-France/PresbyAcousie, 2005). Une surveillance est évidemment nécessaire pour les personnes exposées à des risques spécifiques, notamment professionnels. Elle l’est également en cas d’apparition de troubles même mineurs, afin d’éviter des complications parfois irréversibles et de maintenir une bonne qualité de vie. Un contrôle régulier de l’audition, même si aucune anomalie n’est ressentie, permettra une prise en charge précoce des troubles.

La première étape de la prise en charge sera la consultation chez le médecin traitant, qui détectera d’éventuels problèmes bénins gênant l’audition : bouchons de cérumen, otites… Si nécessaire, il vous orientera vers un spécialiste ORL qui réalisera un bilan auditif précis, établira un diagnostic et proposera la solution la plus adaptée au problème : traitement médical si une maladie est à l’origine des troubles, opération chirurgicale si elle est possible, appareillage (le plus fréquemment) ou implant. Ces deux derniers points feront l’objet de rubriques spécifiques, où sera exposé en détail le rôle crucial de l’audioprothésiste. En parallèle, le recours à un psychologue, un orthophoniste et un psychomotricien sera souvent utile. Enfin, une prise de contact avec une association de patients permettra des échanges fructueux (voir la rubrique Adresses et liens utiles).
pixel vide
pixel vide
Les sous-rubriques
. Le médecin traitant
. Consultation ORL et bilan auditif
. Les traitements médicaux et chirurgicaux
. L'orthophoniste
. Kinésithérapie et psychomotricité
. Les aspects psychologiques
pixel vide

En cas d’apparition brutale de symptômes auditifs (surdité partielle ou totale, sifflements aigus, etc.), il est nécessaire de consulter d’urgence son généraliste qui orientera éventuellement vers un spécialiste ORL ou vers les urgences de l'hôpital. Si vous n’avez pas d’interlocuteur disponible, allez directement aux urgences, qui ont l’habitude de ce problème. La rapidité de réaction peut permettre d'éviter une surdité définitive, qui peut s’installer en quelques heures en l’absence de traitement.