Navigation dans le siteLien vers les pages de liens utilesLien vers les pages pour comprendre le vieillissementLien vers les pages d'actualitéLien vers les pages pour bien vieillirLien vers les pages de l'aide sociale, juridique et financiereLien vers les pages de présentation de l'IRIPS
pixel vide
fleche
pixel vide accueil >> Bien vieillir >> Entretenir sa mémoire >> La stimulation personnelle
pixel vide
La stimulation personnelle

Une bonne « hygiène intellectuelle »

L’entretien de la mémoire passe d’abord par une bonne « hygiène de vie intellectuelle », qui permet de stimuler les différentes fonctions cognitives :

• pour entretenir vos capacités de concentration, lisez chaque jour ;
• pour exercer votre mémoire, misez sur vos activités : jardinez, parlez anglais, russe ou arabe, utilisez un ordinateur, assistez à des conférences, faites de la musique, chantez…
• pour développer plus spécifiquement la mémoire des mots, faites des mots croisés ou fléchés, jouez au Scrabble ;
• pour stimuler votre mémoire et maintenir de bons repères dans le temps et l’espace, suivez l’actualité et observez bien ce qui se passe autour de vous ;
évitez l’isolement afin de garder une habitude de la conversation, et d'échanger et renforcer les informations que vous avez mémorisées.

De façon générale, évitez trop de routine et continuez à avoir des projets, petits et grands. Un certain rythme d’activités nouvelles, qu’elles soient intellectuelles, sociales ou physiques, est nécessaire pour permettre de toujours stimuler votre mémoire.

Soyez attentif à ce que vous faites - prenez conscience de ce que vous faites au moment où vous le faites - car bien souvent nous sommes piégés par nos habitudes et nos automatismes. Organisez vos journées, afin de garder la notion du temps qui passe.

Essayez de garder une disposition d’esprit positive : évitez de prendre comme excuse que vous avez une mauvaise mémoire pour ne pas avoir à retenir des choses. Evitez les « fausses croyances » du style « A 60 ans, on est trop vieux pour apprendre » ; essayez au contraire de garder suffisamment de motivation pour persévérer et faire ce qu’il faut pour arriver au but.

Epargnez-vous : stimuler sa mémoire et faire des efforts ne veut pas dire surcharger sa mémoire ! Il faut respecter vos rythmes biologiques, savoir repérer les moments où votre attention se relâche (au bout d’un certain temps de lecture par exemple), et aussi savoir se ménager des moments de détente.

Petits exercices

En regardant un film à la télévision : imaginez que vous devrez le raconter à quelqu’un. A la fin, faites l’effort de retrouver le fil conducteur de l’histoire, les scènes qui vous ont frappé, le nom des personnages, le nom des acteurs, le titre. Si vous ne parvenez pas à tout retrouver, aidez-vous de votre magazine télé et retentez l’expérience le lendemain.

En lisant un livre : prenez l’habitude de faire le point sur votre lecture, en refermant notre livre, et d’interroger votre mémoire au moment où vous rouvrez le livre. Pensez que vous pourriez le raconter.

En lisant des revues, en écoutant des émissions, des conférences : prenez l’habitude de résumer les idées essentielles, d’abord pour vous-même, ensuite pour les autres.

Lors d’une conversation : prenez l’habitude d’intervenir régulièrement en reformulant les propos de l’interlocuteur avec vos mots à vous ; c’est cette écoute active et la reformulation qui permettront une bonne fixation en mémoire.

Après une soirée, une sortie : en rentrant chez vous, essayez de vous rappeler ce que vous avez vu ou fait de particulier, qui vous avez rencontré, vos conversations.
pixel vide
pixel vide

• N’abusez pas des aides mémoire, sinon votre mémoire deviendra paresseuse. Et ne comptez pas toujours sur vos proches pour vous donner la réponse, lorsque vous cherchez quelque chose dans votre mémoire : faites un petit effort, quitte à vous laisser du temps, sans pour autant vous bloquer.
La liste des courses, sécurité bien utile, sera organisée par rayons. Dans le magasin, essayez de vous remémorer son contenu avant de la lire.
Vos rendez-vous seront  bien sûr notés (la trace mnésique sera renforcée par le temps passé à l’écrire et par la trace visuelle ainsi créée), mais essayez aussi, quelques jours avant chaque rendez-vous, de vous en souvenir en vous projetant dans le futur (en imaginant cette journée en fonction des autres activités du moment, par exemple).
Pour retenir un nom ou un mot nouveau, faites des efforts en passant du temps sur l’information à retenir, puis en essayant de donner du sens à l’information (à quoi vous fait-elle penser spontanément, à quoi peut-on l’associer ?), et enfin répétez-vous l’information plusieurs fois dans la journée.